lundi 4 février 2013

EN VOYAGE

                                 N° 18 JANVIER-FEVRIER 2013

Bébé à la Fête des lumières


UNE SAINT VALENTIN COQUINE
TINTINE A L'ASSAUT DU SANCY
LA VALLEE HEUREUSE DE
SERRE CHEVALIER
DALELE ET SON CAFE QUINCAILLE
BONNE ANNEE
ESCAPADE A AMSTERDAM
FETE DES LUMIERES
A RISHIKESH
INITIATION EROTIQUE


UNE SAINT-VALENTIN COQUINE


Une Saint-Valentin érotique et bucolique


Quand l'art d'aimer du Kama Sutra se décline sans pudeur,
sur une terrasse ou en pleine nature

 


Les poses peuvent être acrobatiques
Le plus célèbre traité de l’art d’aimer est probablement ce mystérieux Kama Sutra qui n’a pas fini de faire rêver l’Occident, bien qu’il n’ait été autorisé qu’en 1963 dans le très pudique Royaume-Uni. Ecrit en sanscrit par le sage Vâtsyâyana à la fin du VI è siècle, il signifie littéralement les « aphorismes du désir ». Surtout célèbre pour les 64 positions sexuelles qu’il décrit, il codifie en fait toute la vie sociale indienne et impose le respect de la femme. Il a inspiré nombre de sculpteurs et peintres et plus spécialement les délicieux miniatures des Grands Moghols. L’amour y est montré comme un divertissement poétique à pratiquer en société, souvent à plusieurs, sans honte et sans se cacher. Le cadre est souvent une terrasse, un jardin, un Eden enchanté où les amoureux s’ébattent en toute liberté sous la protection des animaux ou devant leurs regards bienveillants.

Pour ce 14 février, fête des amoureux, découvrez avec ces précieuses illustrations l’art de s’aimer de façon différente, en pleine nature quand le temps le permet et n’oubliez pas que si le traintrain des jours amoindrit le désir, toute nouveauté, position ou situation, le vivifie.

 
L'amour peut se faire sous l'oeil complece
d'animaux



Ou avec l'aide de tierce personne,
mais la Nature reste le plus beau des écrins