vendredi 23 mars 2018

PROMENADE A AUVERS-SUR-OISE

Auvers-sur-Oise, la patrie des peintres

 
L'église d'Auvers-sur-Oise immortalisée par
Vincent Van Gogh

Champs de blé à Auvers-sur-Oise


A trente minutes en train de Paris, le charmant bourg d’Auvers-sur-Oise a su garder toute son authenticité, solides maisons de pierre, jolie église immortalisée par Vincent Van Gogh, rivages préservés de l’Oise bientôt aménagés pour permettre aux bateaux et péniches d’y accoster. Dès l’inauguration du train Paris-Le Havre en 1847, quantité de peintres ayant leurs ateliers à Paris sont venus « peindre sur le motif », tant dans l’Oise qu’en Normandie. Parmi eux, les Daubigny père et fils, des pré-impressionnistes ayant longtemps habité Auvers-sur-Oise, Vincent Van Gogh et le docteur Gachet, tout d’abord son médecin puis son ami, Daumier, Courbet mais aussi un post-impressionniste tel qu’Emile Boggio. Tous ont été séduits par le charme de cette bourgade encore bien campagnarde et en ont laissé de multiples témoignages et tableaux.

L’Auberge Ravoux où mourut Vincent Van Gogh

L'Auberge Ravoux au temps de Vincent

Le plus célèbre – et aussi le plus tragique, puisqu’il y est mort le 29 juillet 1890 à l’âge de 37 ans – fut bien sûr Vincent Van Gogh. Les 70 jours que Vincent passa à Auvers furent pourtant les plus productifs de ca courte et fulgurante œuvre : 80 toiles brossées avec ardeur et parfois même enthousiasme, comme il l’écrivait à son frère Théo, durant ce séjour du 20 mai au 29 juillet. A nouveau saisi par ses démons et son instabilité mentale, Vincent qui était allé peindre dans un champ situé derrière le château d’Auvers, se tira une balle de pistolet dans la poitrine. Seulement blessé, il revint comme il put à l’Auberge Ravoux où il avait loué une chambre minuscule, 7m2, pour 3,50F par jour et la regagna péniblement. Alerté par ses gémissements, l’aubergiste Arthur Ravoux fit prévenir son ami le Dr Gachet, qui le pansa du mieux possible. Vincent mettra deux jours à mourir.
Le regard du peintre

La salle à manger telle qu'elle était autrefois, au coin
contre la fenêtre la table réservée à André Malraux et
le saucisson qu'il affectionnait

Conservée presque intacte, l’auberge Ravoux a gardé telle quelle sa salle à manger de dix tables et la mansarde nue de Vincent. On peut voir dans la chambre voisine le petit lit de fer où il mourut. Emouvante visite…

Musée et maison-atelier des Daubigny

Le musée Daubigny

La maison-atelier Daubigny

La chambre de Cécile

L'atelier proprement dit

Précurseur de Van Gogh à Auvers, les Daubigny père et fils, Charles-François puis Karl, chérirent aussi ce gros village et cette riche campagne qui inspirèrent nombre de leurs tableaux. Deux lieux les évoquent toujours et se visitent : le Musée d’Aubigny qui présente leurs principales œuvres ainsi que des expositions temporaires, jusqu’au 26 août Impressions Marines, une exposition dédiée à la Normandie avec des toiles de Corot, Boudin, Courbet… Et, tout près, la Maison-Atelier Daubigny, l’une des trois Maison des Illustres que comporte Auvers. Elle fut édifiée à la demande de Charles-François par son ami l’architecte Oudinot en 1861 et conservée dans son jus. Le maître de maison, aidé par ses amis Corot et Daumier et par ses trois enfants, Karl, Cécile et le petit Bernard s’affaireront pendant une dizaine d’années à décorer les murs de la maison. Une œuvre aussi touchante que poétique…

Les mirages de la fée verte et le château
Le charmant Musée de l'Absinthe

Tout ce qu'il faut pour consommer "la fée verte"

Plaisante affiche

Tout près de l’Auberge Ravoux, le Musée de l’Absinthe, aménagé dans une petite maison de village, évoque la vie de café à l’époque des impressionnistes. Il renferme quantité d’affiches, de dessins et peintures représentant les consommateurs de « la fée verte » et ses méfaits, mais aussi les objets usuels des buveurs d’absinthe…
Au château d'Auvers, un parcours vidéo dédié
à l'impressionnisme

Au cœur du village, le château d’Auvers, vaste demeure du XVII è siècle construite par un riche banquier italien de la cour de Marie de Médicis, Zanobi Lioni, puis embellie par Jean de Leyrit qui la dota de jardins à la française, se devait de célébrer aussi la peinture. Un parcours « Vision Impressionniste », inauguré il y a six mois, offre au visiteur une vision claire et complète de la recherche des peintres impressionnistes et de leur obsession des effets de lumières. Déjeuner au restaurant du château, le Nymphée, et savourer les plats du terroir du chef Cédric Barbet complète agréablement cette visite.

Deux autres Maisons des Illustres

L'atelier d'Emile Boggio

Les Gouttes d'eau de Xavier Boggio

Autre Maison des Illustres d’Auvers, la maison-atelier d’Emile Boggio, né à Caracas en 1857 d’une mère française et d’un père italien, installé à Auvers en 1910. Il y peindra près de 400 tableaux avant d’y mourir à l’âge de 63 ans. Le premier étage lui est dédié et montre son atelier, ses meubles et bon nombre de ses œuvres, tandis qu’au rez-de-chaussée sont exposées les curieuses sculptures de verre de son arrière-petit-neveu Xavier Boggio et, dans le jardin, ses étranges Gouttes d’eau.
Grosse maison cossue sans grand caractère, la maison du Dr Gachet abrite jusqu’au 4 novembre prochain l’exposition Melancholia évoquant l’art et la psychiatrie au XIX è siècle. On sait que Paul Ferdinand Gachet, un ami de Pissarro exposant lui-même et spécialiste des maladies mentales, accueillit à la demande de ce dernier Vincent Van Gogh à son arrivée à Auvers et tenta de l’aider de ses conseils. En vain, hélas…
Pour continuer la tradition picturale d’Auvers, le Grap’s, un collectif d’artistes qui habitent et travaillent à Auvers, expose régulièrement leurs œuvres dans cette galerie d’Art Contemporain.

Carnet d’adresses :
. L’Auberge Ravoux, Place de la Mairie, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 60 60.
. Musée Daubigny, Manoir des Colombières, rue de la Sansonne, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 80 20.
. Maison-Atelier Daubigny, 62, rue Daubigny, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 60 60.
. Musée de l’Absinthe, 44, rue Callé, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 83 26.
. Château d’Auvers-sur-Oise, rue de Léry, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 34 48 48 48.
. Les Ateliers Boggio, 47, rue Emile Boggio, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 06 10 33 24 71.
. Maison du Dr Gachet, 78, rue du Dr Gachet, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 81 27.

. Galerie municipale d’Art Contemporain, 5, rue du Montcel, 95430 Auvers-sur-Oise, Tél. : 01 30 36 13 46.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire