lundi 12 janvier 2015

NOUS SOMMES TOUS CHARLIE


Paris est aujourd’hui la capitale du monde

 
Dans la rue

Une belle tradition d'impertinence

Une pancarte parmi bien d'autres




Nous sommes tous Charlie, juifs, Arabes, gendarmes ou flics. Pour cette manife du 11 janvier, Paris était vraiment la capitale du monde : près de deux millions de personnes de toutes origines, de toutes confessions, mais tous Français marchant contre le terrorisme, de la République à la Nation. Les rues noires de monde. Tous se parlaient, se serraient la main ou s’embrassaient. Une ambiance recueillie coupée soudain par des chants de la Marseillaise s’élevant ça et là, par des salves d’applaudissements se propageant comme une onde dans la foule. De même, près de quatre millions d’autres Français marchant aussi dans la France entière. Un front de chefs d’Etat se donnant la main et entourant François Hollande, le chef des Palestiniens marchant à quelques mètres du Premier ministre israélien. Dans la synagogue de la Victoire, à Paris, des chefs d’Etat mais aussi l’archevêque de Paris et des évêques, des recteurs de mosquées côtoyant leurs anciens frères ennemis, l’un d’eux proclamant bien haut : « Ceux qui ont commis ces actes de barbarie ont sali l’image de Mahomet avec le sang des innocents ». Dans cette même synagogue, des enfants allumant une à une les dix-sept bougies symbolisant les dix-sept victimes de ces deux attentats. Les familles des victimes, bien sûr en tête du cortège, que François Hollande embrasse tour à tour. Les CRSS s’avançant dans la foule, œil brillant et sourire aux lèvres, longuement applaudis. Des bébés, sur le ventre de leurs mamans ou papas, assistant gaillardement à leur première manife. Des bougies et des fleurs s’entassant autour de la statue de la République. C’était tout ça, Paris. Un moment rare et magnifique en dépit du chagrin et des deuils. Je suis fière de mon pays.

Nous sommes tous Charlie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire