mercredi 10 mai 2017

FEERIE INDIENNE

Dormir dans les palais des maharajas

Seuls les tournages de Bollywood peuvent donner
une idée des fastes d'antan

 

Quand lord Mountbatten, dernier vice-roi des Indes favorable à l’indépendance, arracha leurs accords aux maharajas des Indes, il leur concéda des privilèges : garder une partie de leurs richesses et la jouissance de leurs palais.

Un maharaja ne se déplaçait
 jamais sans son éléphant favori

En 1947, les multiples petits royaumes de l’ouest de l’Inde furent donc enfin réunis pour constituer l’Etat du Rajasthan, rattaché à l’Union indienne. Bien moins riches et puissants qu’auparavant, nombre de maharajas ont converti certains de leurs palais en hôtels, qu’ils n’habitent pas toujours à présent, mais où vous pouvez encore vous croire au pays enchanté des Mille et Une nuits. Voici trois palais de rêve transformés en hôtels, du plus simple au plus luxueux.

A Jaipur, le palais Madhuban des anciens rois du Patan


Au sein d’un quartier paisible de la « ville rose » inaugurée en 1733 par le maharaja Sawai Jai Singh II, dans un luxuriant jardin tropical, ce petit palais blanc et rose, orné de fresques délicates, est toujours habité par l’ancienne famille régnante du Patan, petit royaume situé à 100 km de Jaipur. Une exquise vieille dame à cheveux blancs vous en fera volontiers les honneurs comme n’importe quelle hôtesse, sans vous révélez sa qualité d’ancienne maharani. A taille humaine, ce palais qu’elle a elle-même aménagé et décoré avec un mélange de meubles victoriens et indiens, comporte une vingtaine de chambres souvent pourvues de terrasses ou de vérandas. Les fresques bien restaurées, les tentures rajpoutes parfois tissées de fils d’or ou d’argent ou incrustées de motifs brodés, les jolis lustres et miroirs de style vénitien, les portraits de famille, les coussins chamarrés et les serviteurs enturbannés comme il se doit, l’ancien bassin transformé en piscine, la cuisine délicate à base de curry donnent un avant-goût de splendeurs défuntes remises au goût du jour, avec tout le confort moderne, par des familles princières converties aux affaires.

Salle à manger du palais de Madhuban
Détail de la façade du palais de Madhuban
Chambre à Madhuban

A Pushkar, le Roopangarh Fort

Un fier gardien à l'enrée du Roopangarth Fort

Aux environs de cette jolie ville blanche lovée autour de son lac et située à 12 km au nord d’Ajmer, le village de Roopangarh est dominé par une puissante forteresse du XVII è siècle dont la partie la plus récente a été reconvertie en hôtel par la maharaja actuel, Brajray Singh, et décorée par la maharani. Même si la famille ne vit plus là, mais dans un palais voisin et privé, le lieu a gardé la chaleur et la splendeur d’un endroit où l’on a vécu. Impressionnante colonnade du hall d’entrée, service stylé, divans recouverts d’étoffes scintillantes et de profusion de coussins, vastes chambres toutes différentes, parfois à arcades, meubles délicatement ciselés, terrasses dominant la campagne environnante, salle à manger où sont servis les meilleurs mets rajpoutes, masala, samosa ou katchori, petits beignets fourrés aux légumes ou viandes à la sauce au tamarin, musique d’ambiance donnent l’illusion que l’on est reçu chez lui par le maharaja en personne.

Fresque galante du Roopangarth Fort

Sa salle à manger

La chambre de la maharanée
Sa collection de flacons de parfum

La délicieuse princesse de Roopangarth

Sa chambre


Samode et son palais

L'entrée du palais de Samode

Fresque représentant une scène de chasse

La porte raffinée menant aux appartements du maharaja

Une partie du palais de Samode n'est plus habitée
 que par les singes...

De loin le plus luxueux des trois, le palais de Samode domine un vieux village pittoresque possédant encore quelques belles maisons décorées de fresques, celles des riches marchands de l’ancienne Route de la Soie. Certaines parties de cet immense palais datent du XVI è siècle, mais ne sont plus habitables. L’hôtel a été aménagé par le maharaja de Samode et la maharani, qui habitent eux aussi un autre palais privé. Cet vaste ensemble est enserré par une muraille et l’on peut loger dans la partie datant du XVIII è siècle et admirablement aménagée avec tout le confort moderne. Le premier étage de cette aile, qui se visite, est à présent un musée illustrant un mélange harmonieux de l’art rajpoute et moghol : fresques incrustées de nacre, pierres semi précieuses ou éclats de miroirs venus de Venise, lustres impressionnants. Le mobilier est concentré dans la partie réservée à l’hôtellerie et l’on peut se faire servir dans le fameux « salon d’argent », où les meubles tourmentés sont plaqués d’argent et couverts de riches soieries dans les tons bleus, assorties aux fresques des murs. La fraîcheur des patios, la grâce du décor, les tentures des baldaquins feront de ce séjour un souvenir inoubliable…

. Hôtel Madhuban, D-237, Bihari Marg, Bani Park, Tél. : 220 00 33 et 54 27, à partir de 50 euros la nuit avec petit-déjeuner pour deux personnes.
. Fort de Roopangarth, à 60 km de Pushkar, sur la route du Shekhawati, Tél. : 01 497, à partir de 60 euros la nuit pour deux avec petit-déjeuner, 100 euros pour les suites.
. Palais de Samode, à 40 km au nord de Jaipur, Tél. : 263 24 07 ou 23 70, à partir de 280 euros la nuit pour deux avec petit-déjeuner, réservez d’avance pour avoir les chambres du maharaja ou de la maharani.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire