dimanche 15 septembre 2013

COUP DE COEUR


Expo au Bec-Hellouin


La splendide tour-donjon de
l'abbaye du Bec-Hellouin

 
L'élégante harmonoe des bâtiments conventuels
 

 
 Quel plus beau lieu pour exposer que le charmant village du Bec-Hellouin jouxtant la somptueuse abbaye anglo-normande ? Dans la salle des fêtes du village et jusqu’à la fin du mois, les artistes indépendants de Normandie montrent leurs œuvres. Cette année, la Palme d’Or est revenue à Erik, un jeune artiste dont Tintine suit attentivement les progrès, avant de pouvoir devenir un vrai mécène. Et pourquoi pas ?
Erik et sa Palme d'Or

Erik avec sa mère devant ses tableaux

Portrait d'une élégante des Années Folles

Outre une série de voiliers, thème qui l’a toujours inspiré, Erik oublie cette fois sa fascination pour les vieilles voitures ou tout autre rebut qui lui avait donné l’occasion de quelques compositions impressionnantes et son pinceau se fait délicat pour les élégantes des Années Folles. Un déjeuner sur l’herbe, une promenade à Villerville dans un envol de voiles délicats, une partie de canotage, autant de prétextes à des toiles tendres et nostalgiques.

Juste en face de son stand d’exposition, on peut remarquer les toiles puissantes et vivement colorées, avec beaucoup de matière et de force, de Florence Prigent-Humblot, une paysagiste presque abstraite mais recherchant sur sa palette de subtiles jeux de lumière, qui habite le bourg voisin de Saint-Cyr de Salernes. Elle aussi aime à peindre les teintes si changeantes de Normandie qui ont tant séduit les Impressionnistes.

 
Florence Prigent-Humblot devant sa cimposition "Reflets printanniers"



Deux artistes talentueux, à voir absolument.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire