lundi 16 septembre 2013

SOUFFLES DU BOUT DU MONDE


Les roses d’Ispahan

Danseuse peinte sur fresque au palais Aliqapu


Les roses du palais Chehelsotoon à Ispahan
 

Les roses d’Ispahan en foule dense

Sourient près des soucis en majesté

Le palais de Chel Sotun reflété

Dans l’eau murmurante se fait immense

 

Sourient près des soucis en majesté

Ces fleurs de sang et d’or et leur fragrance

Dans l’eau murmurante se fait immense

Mon cœur demeure dans l’obscurité

 

Ces fleurs de sang et d’or et leur fragrance

Disent que tout amour est vanité

Mon cœur demeure dans l’obscurité

T’aimant à Ispahan dans le silence

 


Disent que tout amour est vanité

Ces roses et leur immobile danse

T’aimant à Ispahan dans le silence

Je sais de cela l’inutilité.

 

Ispahan, avril 2013


Pique-nique royal dans les jardins d'Ispahan, palais Chehelsotoon
 
Tintine, qui ne doute de rien, s'y est enfin décidée : rassembler tous ses écrits rimés, composés lors de ses périples à l'autre vout du monde et en faire un album de poèmes, illustré de ses photos. Et voici, à acheter si vous voulez sur Blurb, ce livre : "Souffles du bout du monde"...

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire