vendredi 17 décembre 2010

Réveillon du 31 décembre

Réveillonner à La Bouitte,
« petite maison » en patois savoyard

Le joli chalet de La Bouitte donnant sur les montagnes

Un balcon comme une loge de théâtre

Pour son 31 décembre, Tintine a choisi de réveillonner à la Bouitte, le chalet magique de Saint-Martin-de-Belleville, en Haute Savoie. On pourrait croire qu’il se niche depuis toujours dans son écrin de pins et de montagnes. Or il n’en est rien. Créée de toute pièce et ouverte en 1976 par Marie-Louise et René Meilleur dans un esprit bien savoyard, avec vieux bois et meubles anciens, La Bouitte est deux fois étoilée au Michelin depuis 2008. Leur fils Maxime les a rejoints et l’on murmure qu’une troisième étoile ne serait pas impossible.

 

Sous la collection de cloches, une table de fête

La naïve vaisselle savoyarde







Cuisine donc à quatre mains pour ces deux chefs hors du commun utilisant les produits de leur région, jambons, perches des lacs, légumes oubliés comme le potimarron, champignons de toute sorte, fromages rares, mais aussi herbes des alpages telles que reines des prés, ail des ours ou chénopodes… Tous deux jouent sur textures et saveurs, cherchent des alliances nouvelles pour toujours étonner et surprendre, pour faire chanter la Savoie toute entière.
Sur leurs conseils, Tintine a choisi le Menu Carte Blanche. Après s’être enquis de ses goûts, de ses envies et des limites de son appétit, le père et le fils lui ont proposé 3 à 5 compositions que je ne vous livrerai pas, pour ménager la surprise. Il vous suffira de savoir qu’ils aiment à mêler tous les registres avec une dextérité de vrais jongleurs du goût, sucré/salé, amertume légère et acidité, croquant et liquide, chaud et froid. Jamais ils ne laissent vos papilles en repos, en compositeurs agiles à toujours surprendre leur public.


Le royaume du père et du fils, la cuisine bien sûr

Info@la-bouitte.com et www.la-bouitte.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire