jeudi 28 mars 2013

Les laveuses


Les Renoir à Essoyes, dans l’Aube

 

Essoyes, le village d'Aline Renoir

La maison natale d'Aline devenue celle de la famille

La maison peinte par Renoir


 
Auguste Renoir et sa femme Aline

Le beau film de Gilles Bourdos sorti le 2 janvier dernier, avec la magistrale interprétation de Michel Bouquet en Renoir vieillissant, torturé par une polyarthrite paralysante, montre la famille Renoir sur la Côte d’Azur, dans les années 1915. Auguste Renoir vient de perdre sa femme Aline, ses deux aînés sont au front, il n’a plus le cœur à peindre lorsque surgit Andrée, jeune fille du village et magnifique astre roux qui lui redonne l’envie de créer, avec ses rires en cascade et sa peau nacrée prenant si bien la lumière. Ce sera son dernier modèle, le principal sujet de son ultime chef d’œuvre, « Les grandes baigneuses ». Ce sera aussi le grand amour de son second fils, le célèbre cinéaste Jean Renoir, qui l’épousera et partira avec elle à la conquête d’Hollywood.


Ce que l’on sait moins, c’est que Renoir s’éprit aussi de ce petit village de l’Aube, Essoyes, où la famille aimait passer l’été dans la maison natale d’Aline que la commune vient tout juste de racheter. Aline, couturière à Essoyes où il passait quelques jours, Renoir l’avait rencontrée en 1880, dans une crèmerie de la rue Saint-Georges. Cette brune plantureuse qu’il n’épousera qu’après la naissance de Pierre, cinq ans plus tard, inspirera nombre de ses toiles. Puis son modèle préféré sera « la belle Gabrielle », cousine d’Aline et nounou de Jean, elle aussi native d’Essoyes car Renoir a toujours aimé prendre pour modèles des jeunes femmes naturelles, appartenant à son entourage.
 
Son atelier au fond du jardin

Jean Renoir et ses parents

En reliant entre elles par une verrière les écuries du château de la famille Hériot, ancienne propriétaire des grands magasins du Louvres, la commune a créé un charmant musée retraçant la vie de cette famille peu ordinaire grâce à des citations, des photos d’archives, des projections, une multitude de reproductions de l’œuvre de Renoir à Essoyes. C’est un musée intime et chaleureux, idéal pour évoquer une œuvre qui ne fut jamais grandiloquente et nous émeut encore tellement parce qu’elle fait précisément revivre toute une époque.
 
Vue générale du musée Renoir
Gabrielle, son modèle préféré


Non loin, l’atelier du peintre, situé au fond du jardin familial, où l’on devait porter Renoir dans son fauteuil roulant, est un lieu magique, baigné de clarté, où se plaisait à peindre celui qui avait toujours préféré la lumière de son atelier à celle de la pleine nature.

 
Gabrielle à sa toilette

Gabrielle et Jean

Gabrielle et Jean


Espace Renoir et Office du Tourisme, Tél ; : 03 25 29 10 94 et www.renoir-essoyes.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire